Choisir son appareil auditif

Les problèmes auditifs touchent une quantité importante d’individus à travers le monde. Pour les enfants, on parle généralement de déficiences auditives. Pour ce qui est de la perte auditive, on l’associe généralement au vieillissement. Pour les malentendants, il leur est difficile de comprendre leur entourage au quotidien. Certaines personnes minimisent le problème de ces personnes handicapées et d’autres se moquent quelques fois. Souvent, les gens pensent que les personnes malentendantes font exprès de ne pas entendre pour cacher leur incompréhension. Ce genre de jugement peut être un handicap majeur dans le développement de celles-ci. Heureusement qu’une solution est à leur disposition : le port d’un appareil auditif.  Se faire appareiller   les oreilles est une décision qui mérite une mûre réflexion. Il faut comprendre qu’un audioprothésiste est le seul professionnel capable de vous fournir une prescription médicale pour le port d’une prothèse auditive. Cela se passe généralement après la réalisation d’un bilan auditif. Divers critères entrent en jeu tel que la nature, le niveau des problèmes auditifs ainsi que l’usage de l’appareil assistant d’écoute.

Les différents types d’appareils auditifs

Avant d’entrer dans les détails sur les critères, il convient de connaître le type d’appareil disponible sur le marché

L’appareil auditif contour d’oreille

.
L’appareil auditif sur-mesure contour d’oreille est l’un des plus prisés par les personnes souffrant de la surdité. Ceci étant dû aux innombrables avantages que cette solution auditive renferme.
Tout d’abord, cet appareil permettant d’améliorer l’audition est facile à manipuler. Sa prise en main est moins complexe parce que vous n’avez qu’à le placer sur l’oreille. On peut l’assimiler à des lunettes posées sur le nez. Sur le pavillon de l’oreille, on y trouve une tigelle intelligible dont l’embout s’introduira délicatement dans le conduit auditif. Que ce soit pour un enfant ou une personne âgée, l’utilisation de cet appareil pour correction auditive est très simple. Pour faire monter ou baisser le volume du haut-parleur, il suffit de passer le doigt à l’arrière de votre pavillon.
Autre inconvénient à signaler est la localisation du micro. Celui-ci contraint la qualité sonore. En effet, ce placement amplifie des bruits parasites et du vent. Par la suite, le dispositif met du temps pour restituer le son. Pourtant, cet amplificateur est le plus préconisé pour les individus ayant un niveau de surdité très élevé.

L’appareil auditif intra auriculaire

Les modèles intra auriculaires sont moins connus du grand public, mais vivement préconisée par tout audioprothésiste. Comme son vis-à-vis, ce dispositif pour faire face aux troubles de l’audition regorge d’importants avantages.

En premier lieu, c’est un appareil auditif invisible. Ce dispositif servant à corriger votre déficit auditif se marie aisément avec votre oreille. Il est toujours conseillé d’effectuer quelques essais pour bien déterminer le placement de l’implant. Il faut savoir que cette option est dépourvue de boîtier et de tube. Vous avez la possibilité de favoriser un modèle intra-profond pour garantir plus de discrétion. Cette dernière réclame une configuration sur mesure de votre conduit auditif. Il faut reconnaître que le dispositif intra-auriculaire n’est pas recommandé pour les individus qui sont gravement sourds

Les appareils auditifs Micro-contours d’oreilles

Pour ce qui est de ce type de prothèse, le bénéficiaire se verra octroyer d’un boîtier renferma une puce. Cette dernière est implantée derrière le pavillon tandis qu’un fil très mince se glisse sur le devant de celui-ci. Ce fil aura pour fonction de transporter le son vers l’oreille interne. Ce type d’appareillage est disponible en 2 versions : le RIC et le CO.

  • Micro-contour à écouteur déporté (RIC): se distingue par un écouteur se trouvant dans le conduit. Il se fixe grâce à une canule en silicone. D’autres sont tenus par micro embout.
  • Micro-contour open (CO) : cette solution a l’avantage de proposer un écouteur sur l’extrémité externe du boîtier.

Les appareils auditifs Micro-contours d’oreilles se distinguent par leur côté esthétique, leur légèreté, ainsi qu’à leur autonomie. Ce sont les meilleurs alliés des personnes ayant des pertes auditives moyennes.

Les appareils à conduction osseuse

Les dispositifs à conduction osseuse sont spécialement destinés aux personnes présentant une surdité mixte. C’est aussi la meilleure alternative pour ceux qui des malformations au cœur de leur système auditif. Avec cet appareil à conduction, le son sera  transformé en une sorte de vibration  avant de  se répandre par les os du crâne pour aboutir à l’intérieur de l’oreille. Il a l’apparence des lunettes et peut être dissimulé efficacement.

Il y a toujours une solution pour tout problème du système auditif. Il suffit de demander une consultation auprès d’un professionnel qui saura vous orienter dans vos choix d’audioprothèse.

Les critères de choix

Toute une liste de critère entre en compte au moment de sélectionner votre appareillage auditif.

Au préalable, il faut que vous définissiez votre budget. Le prix de l’appareil varie en fonction des paramètres technologiques proposés par chaque article. Ils sont disponibles à partir de 600 euros jusqu’à 2 200 euros.

Il faut également prendre en compte l’esthétique. Voulez-vous un modèle de prothèse plus discret ou un peu voyant ?

Déterminez par la suite la puissance de l’appareil. Vous pourrez opter pour un modèle faisant appel à un micro qui interceptera les sons aux environs. Il vous est également permis de miser sur des articles dotés de réglage avancé. Ce dernier vous permettra d’isoler les bruits. Pour cela vous pouvez faire le choix entre des modèles avec un Microphone directionnel, le Mode téléphone ou encore la Connectivité sans fil.

En dernier lieu, il faut penser à l’autonomie du dispositif. Vous avez le choix entre des prothèses auditives alimentées par des piles et celles qui sont rechargeables. Une pile auditive est disponible en diverses versions. La durabilité est par rapport à la fréquence d’utilisation. Mais il est possible de les entretenir pour une durée de vie plus longue. Il suffit de les retirer de l’appareil et de les laisser dans un endroit avec une température ambiante. Pour les solutions rechargeables, on note appareils auditifs avec accumulateurs et les appareils auditifs rechargeables avec batterie. 

La prise en charge de vos prothèses

La sécurité sociale va prendre en charge votre appareil auditif si et seulement si ce dernier est recommandé par un médecin ORL. Cependant, la couverture est déterminée en fonction de l’appareil de votre choix et de votre âge. Mais vous avez toujours la possibilité de payer la différence grâce à votre mutuelle santé. D’après les informations sur la page web de l’assurance maladie, ces appareils permettant d’entendre directement ¨bénéficient de remboursements à hauteur de 60%. La base de remboursement est en fonction de votre handicap et de votre âge, comme il est dit précédemment.

  • Pour les sourds plus de 20 ans

En général, le montant couvert par la sécurité sociale pour les appareils auditifs prescrits par des professionnels confirmés est de 199,71 €. Il reste environ 1 100 euros par oreille qui n’est pas couverte selon une étude menée par la caisse assurance maladie. Le fait de disposer des Mutuelles est vivement avantageux. 

  • Pour les moins de 20 ans

Les plus jeunes sont plus chanceux. La couverture d’un appareil auditif est beaucoup plus importante, mais se base toujours sur le type d’appareil choisi. Le montant équivaut à 60% du tarif. Par conséquent, la caisse d’assurance peut prendre en charge entre 900 à 1400 euros si la personne s’offre les modèles les plus onéreux.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *